CourbeBusiness 

Q’est ce qu’une scpi ?

Une société civile de placement immobilier (SCPI) est une société dont le principal objet est d’investir dans des immeubles à usage d’habitation ou professionnel. Elle permet à ses associés de bénéficier d’un revenu complémentaire et/ou d’une plus-value à la revente en fonction de la performance de l’immobilier détenu.

Qu’est-ce qu’une scpi ?

Une SCPI est une société civile de placement immobilier. Ce type d’investissement collectif permet à plusieurs investisseurs de mettre en commun leurs capitaux pour acquérir et gérer un patrimoine immobilier composé de bureaux, de commerces, de logements ou d’entrepôts. La gestion du patrimoine est assurée par une société de gestion agréée par les autorités financières. Les investisseurs peuvent choisir de investir dans une SCPI « fermée », c’est-à-dire destinée à un nombre limité d’investisseurs, ou bien une SCPI « ouverte », où tout investisseur peut souscrire des parts.

L’investissement dans une SCPI présente plusieurs avantages :

  • La diversification du risque : en mettant en commun leurs capitaux, les investisseurs bénéficient d’un patrimoine immobilier diversifié géré par des professionnels. Cela permet de réduire le risque lié à l’investissement immobilier tout en profitant de la hausse du marché ;
  • La liquidité : les parts de SCPI sont cotées en bourse et peuvent être revendues à tout moment. Cela permet aux investisseurs de disposer de leur capital plus facilement que s’ils étaient propriétaires d’un bien immobilier ;
  • La fiscalité : les SCPI sont exonérées de taxe foncière et la plus-value immobilière est soumise à un taux fixe de 19 % (au lieu de 34,5 % pour un particulier).
Lisez aussi :  Qu'est ce que le bulletin individuel d'adhésion ?

Les avantages d’une SCPI

Une société de placement immobilier (SCPI) est une société dont les activités consistent à investir dans des immeubles bâtis et à les louer. Les SCPI peuvent être cotées ou non cotées. Les SCPI cotées sont émises sous forme de parts et sont admises aux négociations sur les marchés réglementés. Les SCPI non cotées sont généralement émises sous forme de jouissance parts, qui donnent le droit aux bénéficiaires de percevoir une part des loyers perçus par la société, mais ne leur confèrent aucun droit de vote.

Les avantages d’une SCPI sont nombreux. En effet, elle permet aux investisseurs de diversifier leur portefeuille sans avoir à gérer directement les immeubles. De plus, les investisseurs peuvent bénéficier d’une fiscalité avantageuse, notamment si elle est détenue dans un contrat d’assurance-vie. Enfin, les investisseurs peuvent bénéficier d’une revalorisation du capital en fonction de l’évolution du marché immobilier.

La fiscalité des SCPI

Une société civile de placement immobilier est une société qui a pour objet la gestion d’un patrimoine immobilier destiné à la location. Les souscripteurs de parts de SCPI perçoivent des dividendes issus des loyers perçus par la société. La fiscalité des SCPI dépend du régime fiscal choisi par le souscripteur.

Les différents types de SCPI

Il s’agit d’une société qui a pour objet la gestion d’un patrimoine immobilier en vue de produire des revenus locatifs pour ses associés. Les associés de la SCPI sont des particuliers ou des entreprises qui investissent dans le patrimoine immobilier de la société en mettant leur argent au service de la collectivité. La gestion du patrimoine est assurée par une société de gestion agréée par les pouvoirs publics.

Lisez aussi :  Assurance perte d'emploi : comment ça fonctionne ? Tout savoir !

Il existe différents types de SCPI selon le type d’immobilier qu’elles gèrent :

  • SCPI de bureaux : elles achètent des bureaux pour les louer à des entreprises. Le taux de rendement est généralement compris entre 4% et 5%.
  • SCPI de commerces : elles achètent des commerces pour les louer à des commerçants. Le taux de rendement est généralement compris entre 5% et 6%.
  • SCPI de résidences : elles achètent des résidences pour les louer à des particuliers. Le taux de rendement est généralement compris entre 3% et 4%.

Les risques d’investissement

Investir dans une scpi présente certains risques, notamment le risque de perte en capital, le risque de vacances locative et le risque de non-remboursement du capital.

Le risque de perte en capital est lié au fait que les prix des parts de scpi peuvent fluctuer à la hausse comme à la baisse. En effet, les scpi sont des placements immobiliers et les prix de l’immobilier sont sujets à des fluctuations. De plus, les scpi sont des placements à long terme et il est possible que les prix des parts ne soient pas suffisamment élevés au moment de la revente pour permettre de récupérer le capital investi.

Le risque de vacances locative est lié au fait que les scpi sont des placements immobiliers et que les loyers perçus peuvent varier en fonction de l’occupation des locaux. Si les locaux sont vacants, il n’y a pas de loyer perçu et donc pas de revenus.

Le risque de non-remboursement du capital est lié au fait que les scpi sont des placements à long terme. En effet, le capital investi dans une scpi n’est généralement pas remboursé avant 10 ans ou plus. Il existe donc un risque que le capital investi ne soit jamais remboursé si les conditions du marché immobilier se détériorent entre-temps.

Lisez aussi :  Assurance perte d'emploi : comment ça fonctionne ? Tout savoir !

La question « Qu’est-ce qu’une SCPI ? » est l’une des plus fréquemment posées par les investisseurs potentiels. Ceux-ci ont souvent entendu parler de ces produits d’investissement, mais ne savent pas exactement de quoi il s’agit. Les SCPI sont des sociétés civiles de placement immobilier qui permettent aux investisseurs de détenir une part dans un portefeuille d’immobilier locatif. En général, les SCPI ont pour objectif de générer des revenus locatifs, mais certaines d’entre elles visent également une plus-value à la revente.

Related posts