Une salariéeBusiness 

Assurance perte d’emploi : comment ça fonctionne ? Tout savoir !

L’assurance perte d’emploi est un type d’assurance qui fournit des prestations aux employés qui perdent leur emploi. Elle peut aider les employés à payer le logement, la nourriture et d’autres frais de subsistance pendant qu’ils cherchent un nouvel emploi. Comment fonctionne cette assurance perte d’emploi ? Voici ce qu’il faut savoir à son propos.

Qu’est-ce que l’assurance perte d’emploi ?

L’assurance perte d’emploi est un type d’assurance qui fournit des prestations aux employés qui perdent leur emploi. Elle verse généralement un pourcentage du salaire de l’employé, jusqu’à concurrence d’un montant maximal, pendant une période déterminée. Cette assurance peut être souscrite en tant que police individuelle ou dans le cadre d’une police collective, par exemple par l’intermédiaire d’un employeur. Certaines polices d’assurance contre la perte d’emploi prévoient également une couverture pour les pertes d’emploi involontaires dues à des licenciements, des fermetures d’usines ou d’autres conditions économiques.

Néanmoins, cette garantie ne prend pas en charge les employés saisonniers et les conditions de pertes d’emploi consécutives telles que :

  • La rupture conventionnelle (si celle-ci n’est pas prévue au contrat),
  • La démission,
  • La fin d’un contrat à durée déterminée,
  • Le licenciement pour raison de faute grave,
  • La fin d’une période d’essai.

Généralement, les contrats d’assurance perte d’emploi prévoient une durée d’indemnisation allant de 12 à 24 mois, pouvant être renouvelée 1 à 4 fois après une reprise d’activité de 6 à 9 mois.

Lisez aussi :  Q'est ce qu'une scpi ?

À qui s’adresse l’assurance perte d’emploi ?

Cette assurance s’adresse aux employés qui ont un contrat à durée indéterminée (CDI) et qui ont droit à un revenu de remplacement en cas de perte d’emploi (allocations de chômage). Les employés qui risquent d’être licenciés ou dont l’emploi risque d’être supprimé devraient aussi envisager ce type d’assurance.

En revanche, les travailleurs non-salariés (artisans, commerçants, professions libérales…), les employés en contrat à durée déterminée, les salariés en période d’essai ou en préavis de licenciement, et les employés de la Fonction publique sont exclus de cette garantie de perte d’emploi.

Pour bénéficier des allocations pour perte d’emploi, l’employé doit avoir été involontairement licencié de son emploi et doit remplir les conditions énoncées dans la police. En général, l’employé doit chercher activement du travail et être disponible pour travailler. Certaines politiques exigent également que l’employé ait épuisé toutes les autres sources de revenu, comme l’indemnité de départ ou les prestations de chômage, avant de recevoir des prestations pour perte d’emploi.

Que couvre l’assurance perte d’emploi ?

La plupart des polices d’assurance contre la perte d’emploi couvrent un pourcentage du salaire de l’employé, jusqu’à un montant maximum, pendant une période déterminée. Cette assurance prendra en charge le versement des mensualités du crédit en cas de licenciement. La police peut aussi couvrir d’autres dépenses, telles que les primes d’assurance maladie, les services de reclassement et les coûts de formation.

billets de 50 euros

Combien coûte l’assurance perte d’emploi ?

Le coût de l’assurance perte d’emploi varie en fonction du montant de la couverture, de la durée de la police et de l’âge de l’employé, entre autres facteurs. Si vous souscrivez à cette assurance pour vous protéger et éviter des problèmes en cas de remboursement d’un prêt immobilier, on estime généralement qu’elle coûte entre 0,3 % et 0,7 % du capital emprunté. Ce montant est important, mais en période d’incertitude économique, il peut être particulièrement rassurant pour les emprunteurs qui travaillent dans un secteur menacé. Il est important de comparer les différentes polices avant d’en souscrire une. Il est important de comparer les différentes polices avant d’en souscrire une.

Lisez aussi :  Qu'est ce que le bulletin individuel d'adhésion ?

À quel montant de remboursement peut-on prétendre ?

Le montant du remboursement peut varier en fonction de la police. Certaines polices ont une prestation fixe, tandis que d’autres ont une prestation progressive. Par exemple, la police peut prévoir un remboursement de 40 % du salaire pendant les six premiers mois, de 60 % durant les 24 mois suivants et de 80 % durant les six derniers mois.

Les points à vérifier avant de souscrire une assurance perte d’emploi

Lorsque vous envisagez de souscrire une assurance perte d’emploi, il est important de faire des comparaisons sur les offres et les garanties proposées par différents assureurs. Ensuite, on vous conseille également de vérifier les points suivants :

  • La nature des exclusions ;
  • Le coût : en général, un pourcentage du capital emprunté ou du montant des échéances ;
  • La durée du délai de carence et de la franchise ;
  • La durée et les limites de l’indemnisation.

Related posts

Laissez un commentaire